au plus près de mes espérances

Classé dans : bangkok | 6

J’ai reçu un message de Marielle aujourd’hui. Je ne te dirai pas tout ce qu’il y avait dedans parce que ça m’appartient et parce que sans doute tu pâlirais de jalousie en voyant quelle sorte d’amie j’ai.
Elle écrit comme elle parle, sans mots inutiles et sans faux semblants. Elle dit qu’elle aimerait venir s’assoir là, juste à côté de moi, pour m’écouter lui raconter le quotidien et lui dire surtout, ce que je ressens.
Ecouter c’est ce qu’elle fait le mieux Marielle. Alors j’ai bien envie de lui faire un café et une petite place sur mon canapé.
Qu’est ce que je ressens ?
Je commence tout doucement mais vraiment tout doucement à réaliser que nous ne sommes pas en vacances et je prends un plaisir insensé à vivre ce que je n’adorais pas forcément faire au quotidien : faire des courses, aller à une réunion de l’école, à la banque, chez le coiffeur….
C’est comme si tout se passait dans une autre dimension.
Il y a la langue que je ne peux ni comprendre ni lire (un jour peut être …). Il y a les Bahts que je cesse peu à peu de convertir en euros à tout bout de champ (mais je le fais encore trop souvent). Il y a les temps de transports dans cette ville tentaculaire qui nous obligent à réfléchir avant de sortir. Il y a la nourriture qui souvent ne ressemble à rien de ce que nous connaissons et porte toujours en elle à la fois la promesse de délices divins et la menace du piment diabolique qui brûle tout ce qu’il touche. Il y a les façons de faire des thaïs qui sont souvent tellement surprenantes et je m’amuserai à raconter tout ça sur le site. Il y a enfin leur façon d’être qui force mon respect et m’encourage à être attentive à leur comportement dans un souci de mimétisme; on sent bien qu’on pourrait facilement heurter leur sensibilité, leur pudeur, leurs valeurs.
Bref, tout ça fait de n’importe quelle activité quotidienne, une petite aventure.
Qu’est ce que je ressens ?
De la curiosité beaucoup et une trop grande impatience. Je voudrais tout comprendre déjà.
De l’amusement parce que vraiment, beaucoup de situations prêtent à sourire et même à rire.
De la fatigue peut être un peu, parce qu’il fait chaud, parce qu’on marche beaucoup, parce qu’on se lève tôt, et parce que rien ne va encore vraiment de soi pour le moment.
De l’enthousiasme parce que tout est devant nous, exactement comme quand on avait 17 ans.
De l’amour. Je me sens comme inondée d’amour pour ceux que j’ai laissés en France et qui me manquent mais aussi pour notre petite famille ici qui se solidarise un peu plus chaque jour, qui échange plus que jamais puisqu’on a tant à raconter, qui se tient bien droite dans tout ce mouvement. Amoureuse de l’homme de ma vie qui nous enveloppe de son inépuisable bienveillance et nous protège de tout je le sais bien. Fière de mes enfants à qui rien ne fait peur et surtout pas l’inconnu.

« Je t’espère au plus près de tes espérances » c’est comme ça que Marielle conclut son message et je trouver la formule tellement jolie !
Alors oui, j’y suis. Au plus près de mes espérances de parenthèse hors du temps, hors du quotidien, hors de nos repaires, même s’ils étaient confortables. Au plus près de mes espérances de nous construire un socle d’émotions, d’apprentissages et de souvenirs communs.
Tellement près de mes espérances que déjà c’est comme si je pouvais les toucher

 

 

6 Responses

  1. stéphanie NELIAS BLANCHER

    quel plaisir de te lire chaque fois que je reçois tes notifications je m’évade avec toi 5 mns.

    • Mademoiselle d'Avignon

      Merci de venir partager ici notre petite aventure. c’est très encourageant pour moi ♥️

  2. Iche agnes

    Bonjour
    Ton message m a ému , moi qui te connais depuis 30 ans et oui tu m à tjrs étonnée
    Quand j entendais Goldman chanter elle a fait un bébé tte seule je pensais à toi ….
    Puis je t ai vu te battre pour ton fils ,pour te grandir dans ton travaille et prendre bcp de responsabilité pour ta ville ….
    Je te pensais Muriel wonder woman et puis tu a rencontré ta moitié , un garçon que l on aime du premier regard car il a dans ses yeux de l amour pour toi et qu il est tjrs à t’accueillir comme si tu étais son amie d enfance alors que tu es juste la copine de sa femme
    Bref un jour je t ai vu t effondré moi qui pensais que toi tu étais plus solide que le rock et je m sentais triste car j ai bien vu que je n étais d aucune aide pour toi , qui avait été la pour moi si souvent .
    Alors quand vous êtes partis j étais heureuse pour vous et un peu angoissée ( tu me connais lol)
    Mais la je te sens tellement heureuse ,je suis sereine et je me dis que vous avez fais un très bon choix
    Alors bonne route à vous 4,et surtout profitez de chaque moment .c est le bonheur dans tes yeux que je vois
    Milles bises et à bientôt

  3. Damien

    Un beau texte, de très belles émotions, alors, tout comme Marielle, je t’espère aussi au plus près de tes espérances ! Je t’embrasse, toi, mais aussi Mathias, Nathan et et Arthur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *