Hier soir c’était Loy Krathong

Classé dans : Non classé | 4

Parfois, je me demande ce que je garderai de spécial de cette année passée ici : quelles couleurs, quelles saveurs, quels chants d’oiseaux vont s’imprimer à tout jamais dans ma mémoire ?
Il est difficile de répondre déjà à cette question mais tu vois, hier soir, au bord du klong, je savais que j’étais en train de vivre l’un des jolis moments de ma vie. J’ai mis mes cinq sens en alerte rouge pour ne rien rater de l’instant, j’ai pris des photos, posé des questions, je me suis assuré que les enfants ne rataient rien du cérémonial, j’ai noté intérieurement tout un tas de détails….et puis j’ai abandonné pour vivre les choses comme elles se présentaient.

Hier soir c’était Loy Krathong.

Loy Krathong c’est une fête vraiment spéciale qui se déroule très exactement la nuit de la pleine lune du douzième mois de l’année lunaire.
C’était hier, et cette date marque aussi la fin de la saison des pluies.

Pour les Thaïlandais le moment est venu de rendre hommage à la déesse de l’eau.
A la nuit tombée, et à la lueur de la lune, ils viennent en famille déposer sur l’eau une petite embarcation faite de feuilles de bananier et de fleurs colorées sur laquelle ils ont allumé une bougie et trois bâtons d’encens. C’est le krathong.

Tous les enfants des écoles et les adultes les plus créatifs ont fabriqué leur propre krathong mais pour tous les autres, au bord du Chao Praya et tout au long des klongs (ce sont les canaux) on trouve des petits vendeurs de circonstance qui proposent des centaines d’embarcations colorées.

Pour quelque sous, tu peux en acheter une, l’offrir à la déesse et si tu es sincère, espérer te voir débarrassé des mauvaises choses héritées de l’année passée. Ca vaut le coup non ?

Nous, on n’a pas hésité.

C’est Fiona qui avait fabriqué notre tout premier khratong. Il en avait tellement plus de valeur à mes yeux.

Elle nous l’a offert en nous en livrant le mode d’emploi.
Ainsi, entre les fleurs, chacun de nous a glissé un morceau d’ongle et une mèche de cheveux. Oui je sais c’est un peu bizarre, mais écoute la suite : Abandonner ces morceaux de nous, cela revient à abandonner les ondes négatives, les rancunes, les mauvaises pensées qui ont pu être les nôtres, à pardonner pour se sentir plus légers et repartir sur de bonnes bases pour les 12 prochains mois. La promesse est tentante, tu ne trouves pas ?
Entre les fleurs nous avons aussi déposé une petite pièce de monnaie et ça, c’est pour s’assurer la bonne fortune. Ça valait la peine d’essayer.

Et puis nous sommes descendus au bord du canal où se pressaient des familles, et des couples d’amoureux venus tirer un trait sur le passé et miser sur l’avenir. Chacun à tour de rôle, comme cela se fait toujours très naturellement ici, chacun s’est accroupi au bord de l’eau, a allumé bougies et bâtons d’encens et après une petite prière a regardé s’en aller son krathong. La bougie doit rester allumée le plus longtemps possible, au moins jusqu’à ce qu’on la perde de vue.

La notre a parfaitement fait son office.

Il y avait tellement de poésie dans cette soirée-là ! je me souviendrai toujours de la ferveur des prières, de la fierté des enfants, de l’or des lumières qui se reflétaient dans l’eau noire, du parfum des encens, de la douceur de l’air, des couleurs des fleurs et au dessus de tout ça, de la lune ronde et blonde qui présidait la fête.

Loy Krathong
Notre Krathong

 

Loy krathong
Loy krathong : La ferveur des prières

 

Loy krathong

Loy krathong

Loy krathong
Loy krathong / les marchands

 

Loy krathong
Loy krathong / des histoires de famille

 

Loy krathong
Hier c’etait Loy krathong

4 Responses

  1. Florence ND

    Cette fête est magique. Elle me fait un peu penser à notre Carnaval, c’est l’espoir d’une renaissance, mais en tellement plus poétique !

    • Mademoiselle d'Avignon

      oui c’est ça : une chance qui t’est donnée de repartir du bon pied

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *