Jim Thompson

Classé dans : Non classé | 1

Depuis que je t’écris, j’essaie surtout de te raconter le quotidien ici et de te décrire des lieux, des gens, des événements qui ne sont pas forcément ceux que tu découvres quand tu viens en vacances.
Aujourd’hui, j’ai envie de te parler de l’un de mes endroits préférés à Bangkok et je voulais le faire même si, une fois n’est pas coutume, il s’agit d’un vrai site touristique.
C’est la maison de Jim Thompson

Cette maison est sans doute l’une des plus belles que l’on puisse voir de ce côté du monde. Pour la construire cet ancien architecte a acheté et démonté trois maisons traditionnelles dans différentes régions du Pays. Avec ce précieux matériel il à bâti ici, à Bangkok, au bord d’un Khlong, une demeure extrêmement moderne pour son époque.
Le jardin, qu’il appelait sa « jungle » est d’une beauté à couper le souffle.
Les objets que l’on découvre dans les différentes pièces sont de fabuleuses antiquités, ou de très amusantes curiosités qu’il a chinées à travers l’Asie.
Ces meubles, ces oeuvres d’art, ces objets du quotidien semblent n’avoir pas bougé d’un centimètre et racontent de façon très vivante la douceur de vivre dans cette maison.

Niché au coeur du jardin, au bord d’une pièce d’eau où glissent des carpes Koï le restaurant est un havre de fraîcheur et de raffinement. On y mange une cuisine inspirée du lieu : traditionnelle et novatrice à la fois.
La boutique, évidemment, vend la marque Jim Thompson; des accessoires en soie très chics et souvent très chers.
Je ne saurai trop t’encourager à découvrir tout ça quand tu viendras à Bangkok.
Ici on se remplit les yeux de jolies choses, on fait une pause sous les acacias centenaires, on rêve la vie qu’on voudrait vivre dans ce salon complètement ouvert sur le jardin, on imagine les Kennedy dînant dans la petite salle à manger, Truman Capote foulant le marbre de l’entrée, on s’attarde sur une porcelaine de Chine ou un bouddha précieux, on apprend aussi beaucoup sur la production et le commerce de la soie.
Ici, on fait connaissance avec un personnage de roman, on le découvre petit à petit et on s’attache immanquablement à Jim Thompson, l’homme qui a un jour choisi résolument la Thaïlande pour y construire une entreprise, une maison, une légende.

On sait qu’il a été architecte aux États Unis et que c’est la Guerre qui l’a emmené en Asie. On sait qu’il a travaillé comme espion pour la CIA (l’ancêtre de la CIA). On sait qu’il a fait le pari fou de relancer le commerce de la soie en Thaïlande et qu’il a réussi. On sait qu’il était l’américain le plus célèbre de Thaïlande et que ses compatriotes les plus prestigieux se sont assis ici à sa table. On sait qu’il avait un goût exquis, une grande culture et une âme de collectionneur qui l’a amené à sillonner l’Asie pour ramener des antiquités dont beaucoup sont encore conservées dans son incroyable maison.
Ce que l’on ne sait pas, c’est la fin de l’histoire. En 1967 Jim Thompson vient d’arriver en Malaisie où il doit passer quelques jours chez des amis. C’est l’heure de la sieste et de sa chambre la maîtresse de maison l’entend déplacer une chaise longue sur la terrasse…. et puis plus rien. Jim Thompson a disparu. Plus personne n’aura jamais de ses nouvelles. Le mystère restera sans doute à jamais entier.

JIM THOMPSON’S HOUSE

 

Au salon

 

Du balcon

 

One Response

  1. Incroyable histoire
    Merci encore pour ce partage
    Bisous Muriel

Laissez un commentaire