Septième bonne raison d’aller à Tokyo : les gens

Classé dans : Non classé | 0

Difficile de parler de gens à qui on a rendu visite quelques jours seulement. Et je n’ai surtout pas la prétention de les connaître, mais au risque de tracer de grandes généralités, il y a des choses que j’ai vraiment aimé chez les gens de Tokyo et je voulais t’en parler.

Je t’ai déjà dit à quel point ils étaient stylés. Mais il me semble que cela va beaucoup plus loin que ça. Mon sentiment est qu’à Tokyo l’apparence a beaucoup d’importance. Et que tout doit être beau, propre, soigné : les gens, les jardins, les maisons, les magasins, les plats dans les restaurants, la couleur des murs du métro, les meubles des bureaux, la papeterie, les chiens…..et je crois que j’aime ce souci du beau, partout et tout le temps, qui fait pour tout le monde la vie plus jolie

Je t’ai déjà dit également à quel point les gens de Tokyo sont disciplinés et respectueux des autres et de leur environnement. Ils savent aussi attendre leur tour. Jamais de bousculade pour monter dans le métro ou se faire servir des sushis. Chacun prend sa place dans la file et son mal en patience avec le sourire…. Comme en Thailande d’ailleurs. Et crois moi, les choses sont beaucoup plus simples quand personne n’essaye de passer devant personne.

En revanche, si tout le monde est ici parfaitement discipliné, on attend clairement de toi que tu le sois aussi et gare au rebelle qui ose traverser au mauvais moment ou oublie de retirer ses chaussures avant d’entrer dans la cabine d’essayage. Immédiatement le ton monte et la colère s’exprime sans détour. On ne plaisante pas avec les règles.

La dernière chose dont je voulais te parler c’est le tatemae. Le tatemae, c’est un principe selon lequel les japonais vont exprimer publiquement, non pas ce qu’ils pensent, mais ce qui est attendu socialement, dans le but de ne heurter personne et de faire régner l’harmonie en toutes circonstances. Ils ont été élevés comme ça. On raconte que dans un pays si petit et si peuplé, le tatemae est indispensable pour assurer la paix au quotidien.

Le résultat c’est que tout le monde est aimable et, en apparence, d’accord avec tout le monde …. même quand il n’en pense pas moins bien sûr.

Pour les Français que nous sommes, éduqués à grands coups de « deviens qui tu es  vraiment», « sois vrai et sincère » et de «tu n’es pas un mouton »…. c’est un peu compliqué à intégrer.  Avoir le courage de ses opinions est chez nous une valeur importante et le contraire n’est autre que de l’hypocrisie.

Mais à la réflexion…..

Une société ou chacun prend en compte le confort de celui qu’il croise, est attentif à ne pas le contrarier ou le blesser….est-ce si critiquable ?

Est ce que cela empêche d’avoir des opinions, des points de vue, des idées et de les partager avec ceux qui nous sont proches ou encore ceux qui pourront les faire progresser avec nous ?

Oui je sais, je m’«asiatise »

Mais ça me rappelle une époque ou on disait beaucoup que les gens du nord étaient froids mais sincères alors que les gens du sud étaient chaleureux mais superficiels. J’ai toujours trouvé ça stupide. Dans le sud, on n’attend pas d’être ami pour se montrer chaleureux. On ne deviendra peut être jamais amis d’ailleurs mais en attendant on a su mettre en place une relation agréable …. et c’est déjà pas si mal non ?

Je ne connais pas assez bien les japonais pour avoir la prétention de t’expliquer qui ils sont, mais à Bangkok, où j’ai passé plus de temps j’ai observé des comportements assez comparables. Je n’ai pas non plus la prétention de connaître parfaitement les Thaïs et encore moins celle de les comprendre tout à fait, mais de leur attitude découle une sorte d’art de vivre dont le reste du monde pourrait parfois s’inspirer.

Ici à Bangkok, on exprime son respect aux plus âgés en tentant toujours de leur faciliter la vie le plus possible. C’est vrai aussi pour les jeunes enfants, les personnes handicapées, les moines. C’est vrai pour les autres en général. Tu vas me dire que les gens bien se comportent aussi comme ça en France…. Tu as raison. Mais ici, tout le monde se comporte comme ça.

Ici, les thaïs n’ont pas vraiment de mot pour dire « non ». Alors quand c’est nécessaire il leur faut trouver la formule qui le dit sans le dire, en douceur,  et surtout sans blesser l’interlocuteur. Cela induit de la gentillesse.

Ici,  beaucoup de sentiments s’expriment avec des sourires. Un sourire dit la joie, un autre la gêne, le malaise, la désapprobation même…..ce n’est pas toujours simple à décrypter mais ça reste quand même beaucoup plus facile à encaisser qu’une remarque perfide. 

Ici, parce qu’ils sont bouddhistes, les thaïs s’attachent à cumuler les gestes positifs et les bonnes actions pour s’assurer une renaissance dans une bonne vie. Le résultat, c’est que partout on se sent en sécurité, entourés de gens honnêtes qui toujours font de leur mieux. 

C’est peut être ce qui me manquera le plus quand je reviendrai en France : une société ou chacun fait de son mieux. C’est pourtant pas si compliqué. 

 

À Tokyo comme à Bangkok, dans le métro, on patiente dans l’ordre, et sans piétiner son prochain

 

En Thaïlande même le roi sait s’incliner vers une personne âgée

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *