Troisième raison d’aller à Tokyo avec les enfants : les mangas, les jeux vidéo et autres divertissements

Classé dans : Non classé | 0

Alors oui je sais, je mets dans le même panier des choses qui n’ont pas forcément grand chose à voir entre elles (et ce n’est pas fini) mais les mêmes quartiers leurs sont souvent consacrés et si tu vas à Tokyo avec un ancien fan du club Dorothée ou, comme nous, avec deux ados à l’aise dans leur époque, cette destination est pour eux (et donc pour toi) 

Je ne suis pas forcément très sensible aux ambiances bruyantes et trop lumineuses des salles de jeux mais je reconnais avoir souri dans le quartier d’Akihabara ou sur Takeshita street en croisant ces jeunes et moins jeunes gens déguisés en personnages de manga. Peut-être que lorsqu’on a porté un uniforme si longtemps on a envie de fun et d’originalité. Réputés pour leur grand sérieux à l’école puis dans leur entreprise les japonais ont peut être plus besoin que d’autres de déborder du cadre un peu strict de ce que la société attend d’eux tout au long de la journée.

Ainsi, ils chantent dans les multiples karaoké et saisissent toutes les occasions de s’amuser, du bowling à la salle de jeux d’arcades, en passant par des restaurants à thèmes et autres parcs d’attraction. Tokyo ne manque pas d’imagination pour proposer toute sortes d’activités divertissantes

Tiens, si ça t’amuse, tu peux même aller faire un tour de kart en ville déguisé en Mario.

Moi j’aurais surtout aimé pouvoir explorer de plus près l’univers du manga dans ces rayonnages à perte de vue, mais la barrière de la langue reste ici infranchissable. 

Pour le reste, je me répète ; tout ce bruit, toutes ces lumières qui clignotent, cet univers trop coloré, trop brillant, trop enfantin à mes yeux, ce n’est pas ce que je préfère du Japon. Mais quel bonheur de voir les  garçons s’émerveiller de tout ça, disputer une partie de jeux vidéo et se perdre dans les étages d’immeubles entiers consacrés aux figurines et autres objets dérivés des mangas qu’ils adorent.

Et puisqu’on en est à évoquer ce que la culture japonaise peut avoir d’étonnant, il faut que je te raconte quelquechose. Le groupe Nogizaka46 se produisait à Tokyo pendant notre séjour : Une sorte de girls band en jupes plissées qui passionne les foules et ne vend jamais moins d’ 1 200 000 disques …. On est tombés par hasard sur une drôle de réunion dans un gymnase d’Odaiba : des dizaines et des dizaines de marchands (des hommes essentiellement) s’installaient là pour vendre (ou peut-être échanger), à même le sol, des photos de ces idoles. Le plus bizarre est qu’ils proposaient tous les mêmes images (si quelqu’un lit ces lignes et sait de quoi il s’agissait exactement, je veux bien qu’il m’explique) 

En tous les cas, ce jour-là à Tokyo, Nogizaka46 créait l’événement. Les murs du métro étaient couverts de leurs affiches et du matin au soir des énormes camions à leurs couleurs sillonnaient la ville….. ça a éveillé ma curiosité et je n’ai pas été déçue. Tu veux voir à quoi ça ressemble ? regarde ça !

https://www.youtube.com/watch?v=OtzRWcavPwg

Salle de jeux vidéos Tokyo Japon
Enjoy !

 

Sega Akihabara Tokyo Japon
Akihabara

 

Mario kart Tokyo Japon
Mario kart

 

Odaiba Tokyo Japon
Odaiba

 

La plus grande roue du monde  À Tokyo au Japon
La plus grande roue du monde

 

Sur les murs du métro Nogizaka46 À Tokyo au Japon
Sur les murs du métro Nogizaka46

 

Le marché des images  Nogizaka46 À Tokyo au Japon
Le marché des images Nogizaka46

 

Manga dans la rue à Tokyo au Japon
Dans la rue

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *